Ce jeudi, à 0h45, 22 députés seulement se sont opposés au vote en première lecture de la mesure concernant la suppression du délai obligatoire de 7 jours entre deux rendez-vous préalables à tout avortement.

Ne soyons pas naïfs, l’objectif de cette mesure n’était évidemment pas de libérer toujours plus les femmes, comme peuvent le prétendre certains députés et militants pro-choix ! Non ! L’objectif était de faire sauter l’un des derniers verrous qui pouvait encore aider les femmes à Choisir la Vie. Les soi-disant défenseurs de la loi Veil ne sont pas  « pro-choix », mais délibérément et « hargneusement » « pro-mort »…

S'abonner à Front page feed