A l'occasion de la veillée pour la Vie en la paroisse de Rambouillet, Cécile EDEL, présidente de Choisir la Vie et vice présidente de la Marche pour la Vie vous attend pour uen conférence sur le thème de l'écoute aux femmes enceintes et l'engagement pour la vie.

 

Communiqué de presse – Paris, le 13 novembre 2017

 

Marche pour la vie 2018 : de l’ombre à la lumière

De même que la lumière brille aux yeux de tous, la vie est donnée, et ne se marchande pas. Pourtant, l’année dernière en France, 220 000 enfants se sont vu refuser le droit d’ouvrir les yeux sur la lumière du jour.

Trop de grossesses imprévues ne sont pas accompagnées. Trop de mamans sont livrées à l’anxiété, au doute, à la solitude du corps qui accueille, comme malgré lui, une vie nouvelle. Trop de ces mamans sont laissées dans les ténèbres, isolées dans leur choix, sans lumière à l’horizon.

Des milliers de vies sont abandonnées par les pouvoirs publics, des milliers de femmes sont laissées seules dans la nuit de leurs doutes et de leur culpabilité.

Dans vos boites aux lettres cette semaine!

SAMEDI 25 NOVEMBRE : PARIS : nouvelle journée de formation destinée aux étudiants/ professionnels de santé, organisée par l'antenne d'écoute et de formation de CHOISIR LA VIE: "nos mains ne tueront pas".

Odile Guinnepain, responsable de "Nos mains ne tueront pas" a présenté lors de la dernière AG de Choisir la Vie, l'origine et le sens de cette antenne.

Le ventre maternel devenu l’endroit le plus dangereux au monde pour un enfant.

En 1996, le Parlement français a décidé de faire du 20 novembre la "Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant" pour, entre autres, faire valoir la Convention internationale des droits de l'enfant, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989.

Cette convention affirme qu'un enfant n'est pas seulement un être fragile qu'il faut protéger, mais que c'est une personne qui a le droit d'être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l'endroit du monde où il est né.

S'abonner à Front page feed